Accueil >> Le Projet

Objectif

L’objectif du projet MOUVE est de produire des connaissances sur les conditions, les formes possibles et les implications de l’intensification écologique de l’élevage d’herbivores à l’échelle du territoire.

Pour cela, le projet met en relation :
   -  le point de vue des acteurs sur les dynamiques de l'élevage dans leur territoire
   -  les connaissances scientifiques sur les interactions entre dynamiques d'élevage et environnement.

D’un point de vue opérationnel, ces travaux doivent contribuer aux débats et politiques sur l’avenir de l’élevage, à l’échelle locale des territoires concernés, comme à l’échelle globale en s’appuyant sur la diversité et la représentativité des terrains d’étude.

Les tâches

Tâche 1

Les acteurs des territoires et leurs attentes concernant l'élevage, sa durabilité et son intensification écologique

Coordination : C.H. Moulin (zootechnicien, ERRC), A. Ickowicz (pastoraliste, Cirad), J.F. Tourrand (zootechnicien, Cirad) et P. Valarié (politologue, Cnrs/Cirad)

Cette tâche vise à caractériser la diversité des attentes vis-à-vis de l’élevage et les modalités selon lesquelles l'activité d'élevage s'insère dans les territoires. Parmi ces attentes et ces modalités, les chercheurs analysent celles qui leur paraissent relever de l’intensification écologique.

  - élaboration d’une grille commune d’analyse des attentes sur l’élevage
  - Caractérisation des attentes des acteurs sur l’élevage et analyse de l'insertion territoriale de l'élevage
  - élaboration d’une grille d’analyse du processus d’intensification écologique de l’élevage dans les territoires
  - Qualification des liens entre les attentes sur l’élevage exprimées par les acteurs des territoires et la notion d’intensification écologique

Tâche 2

Dynamiques territorialisées de l’élevage vers l’intensification écologique

Coordination : M. Houdart (Géographe, Metafort), J. Lasseur (Zootechnicien, ERRC), P. Fleury (Agronome, Isara-Lyon), T Linck (Economiste, LRDE)

Les dynamiques territorialisées prises en compte dans cette tâche sont des actions collectives qui intègrent des éleveurs et se situent, du point de vue des chercheurs, dans une perspective d’intensification écologique. Il s’agit plus particulièrement d’actions visant à la fois à améliorer la contribution de l’élevage au fonctionnement des agro-écosystèmes (eau, biodiversité, consommation énergétique, adaptation aux aléas) et à intégrer cette préoccupation dans la différenciation et la valorisation des produits.

Pour cela, ils analysent :
 -  les conditions d’émergence et de mise en œuvre de ces actions collectives
 -  les réorganisations sociales et spatiales des activités d’élevage portées par ces actions collectives

Tâche 3

Dynamiques des élevages et transformations des systèmes d’exploitation

Coordination : S. Madelrieux (zootechnicienne, DTGR), S. Cournut (zootechnicienne, Metafort)

Dans cette tâche, les chercheurs étudient, à l'échelle des exploitations agricoles, les transformations des élevages liées à des enjeux identifiés par les acteurs et reliées par les chercheurs à l’intensification écologique.

 -  état des lieux des dynamiques de l’élevage en cours au niveau des territoires
 -  Analyse des reconfigurations du travail et des métiers de l’élevage dans les chemins vers l’intensification écologique
 -  Construction d'un module pédagogique à destination d’étudiants et de conseillers sur la transformation des systèmes d'élevage

Tâche 4

Systèmes d’élevage, structure et dynamique des paysages et services écologiques associes

La tâche 4 vise à analyser les interrelations entre la dynamique spatiale et fonctionnelle des systèmes d’élevage, la structure et la dynamique des paysages et les services des écosystèmes associés à ces activités et à ces paysages. Il s’agit également d’apprécier dans quelle mesure des pratiques innovantes, allant dans le sens de l’intensification écologique, permettent d’augmenter le niveau des services écosystémiques et d’améliorer les capacités d’adaptation des élevages.

 -  Analyse de la structure et de la dynamique des paysages
 -  Analyse de l’organisation spatiale et fonctionnelle des territoires des exploitations agricoles et/ou des unités d’élevage au sein du paysage
 -  Quantification des services écosystémiques comme indicateurs de l’intensification écologique
 -  Analyse de la capacité des services écosystémiques à assurer la durabilité des systèmes d’élevage sous différentes modalités d'intensification écologique des pratiques d’élevage

Tâche 5

Intégration : les formes et conditions de l’intensification écologique dans les territoires

La tâche 5 a pour but l’intégration des résultats obtenus dans les autres tâches du projet.

 -  Analyse comparative des terrains
 -  Assemblage des résultats des différentes tâches conduites de manière concertée.